samedi 18 mars 2017

La Présidentielle

Enfin c'est reparti, jouissance quinquennale,
Nous voici revenu dans le grand carnaval,
Celui qui nous plaît tant, qui fait des étincelles,
Voici le temps béni de la Présidentielle.

Pendant ces quelques mois en lisant le journal,
Nous "feuilletonnerons", ce sera un régal.
Beaucoup de rosseries, de mots superficiels,
Autour des vacheries, plus aucune dentelle...

Cette fois c'est le must; le ton n'est pas banal.
Avec des candidats qui tutoient l'illégal
Et donnent du pays l'image bien réelle
De notre société en pleine béchamel !

Sortant d'on ne sait où, des tracas, des scandales
Infectent le débat, vrai pollution virale.
Dans les deux grands partis, d'intestines querelles
Iront favoriser de noirs polichinelles !

Pour la démocratie, ce temps électoral
Est un acte majeur, un enjeu capital.
Mais pourquoi nos élus manquent-ils de cervelle
Au risque de finir tous en correctionnelle ?

On peut s'en amuser, trouver cela génial,
Rire de ces pantins, de cette bacchanale,
Ce serait oublier ce concept essentiel :
Ces élus ne sont que notre reflet virtuel !

En allant accomplir son choix électoral,
c'est bien le citoyen et c'est paradoxal,
Qui crée l'oligarchie qu'il trouve surréelle
Et qu'il aimerait tant découper au scalpel.

Où est la solution, la réponse finale ?
Doit-on, laisser tomber ce pouvoir radical ?
Ne pas aller choisir, refuser ce rituel,
C'est donner aux ultras un appui solennel.

Voter est avant tout un droit fondamental.
Sans lui la République est une pierre tombale.
Nous n'avons pas besoin d'hommes providentiels
Pour agir en commun, pour une vie plus belle.

Si vous êtes lassés du discours national,
Que la vie politique vous semble immorale,
Peut-être qu'un scrutin bien plus proportionnel
Permettrait l'éclosion de réflexions nouvelles...

Il faudrait maintenant, cela devient vital,
Ouvrir son esprit aux idées marginales,
Car la diversité des pensées culturelles
Donnera au pays un élan fraternel !
Mars 2017

lundi 2 janvier 2017

La Tête dans les Nuages !

En ce début d'année
L'époque des bons vœux,
Il ne faut pas renier
Ces rêves dans nos yeux
Qui nous feront pencher
Pour des choix judicieux
Nous laissant espérer
Un monde chaleureux...
Janvier 2017

lundi 26 décembre 2016

Clochettes de Janvier

Trois petites clochettes
Me font tomber du lit.
A peine réveillé
Je cours ouvrir mon huis.

En tirant la targette
Me voilà fort surpris
De trouver, alignées,
Ju, Soline, Suzy.

Elles crient à tue-tête :
"Bonjour notre Papy,
Que bonne soit l'année
Pour toi et pour Mamie !"

Puis les trois amusettes
Ont des bouilles ravies,
Riant, sous leur bonnet,
De leur plaisanterie.

Mais saperlipopete,
Mettez-vous à l'abri.
Entrez vous réchauffer,
Vous me semblez transies !

Mais voici que s'arrête
Ce rêve si joli,
Car je suis réveillé
Par un drôle de bruit.

Trois petites clochettes...
Décembre 2016

samedi 15 octobre 2016

Suzanne

Sortant de la nuit
Un tendre lys a fleuri
Bonheur de la vie

Le prénom Suzanne vient de l'hébreu "shushân" qui signifie "le lys".

lundi 27 juin 2016

Brexit


Oh !,
Le Brexit vous incite
A copier vos voisins
Pensant que c'est un jeu
Qui peut vous mener loin ?

Mais,
Le Brexit vous évite
De vous prendre en main
Pour vaincre le miteux
De votre quotidien...

Or,
Le Brexit vous invite
A croire ces coquins,
Sectaires ambitieux
Qui servent leurs destins.

Si,
Le Brexit vous agite,
Soyez donc bien certains
Que ce discours oiseux
N'est que du baratin.

Car,
Le Brexit ne récite
Que des mots, tous empreints
De sentiments odieux,
De propos assassins.

Et,
Le Brexit ne mérite
Qu'un vil et fort dédain.
C'est un choix nauséeux
Ouvert sur le chagrin.

Donc,
Le Brexit vous excite ?
Mais réfléchissez bien,
Imaginez un peu
Ce que sera demain !
Juin 2016

mercredi 22 juin 2016

Mariage

(Voici un petit compliment que vous pourrez utiliser lors des noces et unions qui fleurissent en cette saison...)


C'est un étrange et beau jour
Où ensemble, main dans la main,
On échange un "oui" d'amour
Pour fonder un futur serein.

C'est un moment privilégié
Que de saisir en un instant,
Dans les doux yeux de son aimé(e)
La profondeur des sentiments.

Ne brider pas vos émotions
Et laisser bien parler vos cœurs
Sans contraintes ni restrictions
Pour profiter de ce bonheur.

En habit et en crinoline,
loin d'être une conclusion,
sur le gâteau ces figurines
Symbolisent votre fusion.

C'est un étrange et beau jour
Où ensemble, main dans la main,
On échange un "oui" d'amour
Pour tracer un si beau chemin...
Juin 2016

vendredi 15 avril 2016

Jacasserie

La voyez-vous planer par-dessus nos phobies,
Revêtue de son frac pour cacher son mépris,
Jacassant à tout va pour montrer son esprit,
Toujours fort attirée par la verroterie.

Dans ces temps connectés où la nécessité
Est de rester lié avec l'actualité,
Cette surabondance des moyens d'informer
Condamne le quidam à ne jamais penser !

Comme l'oiseau volage, nous voulons à tout prix
Entendre ce qui plait, ne voir que ce qui luit,
Etre bien confortés dans nos mythomanies,
Nos mauvais sentiments, nos pires vilenies.

Les diffuseurs d'infos cherchent à nous donner
Ce que nous attendons afin de nous garder
Collés à nos écrans, scotchés, hypnotisés
Pour servir de support à la publicité.

Sachons rester méfiants dans ce temps de folie
Où de petits malins, sortes de faux génies,
Manipulent les gens à travers la trémie
De fielleuses infos pour brouiller nos esprits.

C'est le grand paradoxe d'une société
Où l'accès au savoir est tant facilité
Que l'on avale tout sans jamais vérifier
Croyant que les écrans disent la vérité...

Il faut cesser de croire ces propos malappris,
Se désintoxiquer ou craindre l'allergie.
Car à bien regarder, pour être affranchi,
Il vaut mieux écouter jacasser une pie !
Avril 2016

mercredi 16 mars 2016

Comme un Doute

L'autre jour faisant le marché,
Je n'ai pas pu trouver de miel.
Il a bien fallu accepter
Ce désagrément substantiel !
Pour calmer ma curiosité
J'ai questionné d'autres vendeurs
Qui m'ont gentiment expliqué
L'absence de l'apiculteur.

Un matin en se réveillant,
Les ruches étaient silencieuses.
Ni survol ni bourdonnement,
Disparition des travailleuses.
Les abeilles gisaient sans vie
Certainement empoisonnées
En butinant tous les produits
Répandus dans les champs, les prés.

C'est vrai que déjà cet été,
Moi qui attire tous les dards,
Je ne me suis pas fait piquer,
Pensant aux bienfaits du hasard !
Le trouble s'insinue enfin
Devant cette triste déroute,
La conscience de ce déclin
Devrait faire naître le doute.

Le trépas de ces butineuses
Crée le sentiment angoissé
D'une vision calamiteuse
De notre propre destinée.
Ne pensons pas que cette chose
N'est rien qu'un épiphénomène.
C'est notre vie qui est en cause,
Cela devient notre problème !

Mais rassurons-nous :

Les ingénieurs de Monsanto
Mettront bientôt en production,
Se repentant, courbant le dos,
Un faux miel de substitution !!
Mars 2016

dimanche 14 février 2016

Petite Valentinette



 
Il n’y a pas de plus beau jour
Que celui de St Valentin
Pour échanger des mots d’amour.

Voici le moment que j’attends
Pour t’envoyer mon cœur aimé
Des billets doux et des serments.
                             
Ecrits sucrés révélateurs
Qui transportent mes émotions
Véritables accroche-cœurs.

T’offrir un bouquet, un poème
C’est une douce servitude
Pour toujours te dire je t’aime.

Il faut laisser parler nos cœurs
Sans contraintes ni restrictions
Pour laisser vivre le bonheur.

Pourquoi un seul jour, un instant
Pour te dévoiler mon aimé(e)
La grandeur de mes sentiments ?

Aussi faisons que chaque jour
Soit un nouveau St Valentin
En échangeant des mots d'amour... 
Février 2016

lundi 18 janvier 2016

Une Première Quenotte

Une première quenotte
Que l'on sent au bout du doigt
Qui a percée, saperlotte,
Ta gencive aux abois.
Tu as mal et tu sanglotes,
La douleur ne passe pas,
Tu as la mine pâlotte,
Victime d'un coup d'éclat.

Cette petite quenotte
Qui suscite tant d'émoi,
Permet que je te chuchote
Sans aucun prêchi-prêcha,
En délaissant l'anecdote,
Un secret, un postulat :
Cette perle rigolote
Changera ta vie, crois-moi !

L'émail de cette quenotte
Préfigure des repas
Où négligeant la compote,
Tu crieras "hosanna !"
Tout en croquant des carottes,
En mordant du chocolat,
En te gavant de griottes
Et mastiquant du nougat !

J'espère que ta quenotte
N'a pas un mauvais karma
Que jamais tu ne boycottes
L'amour que l'on a pour toi.
Avoir une dent, petiote,
Contre qui ou contre quoi,
C'est une expression idiote
Qui n'est pas faite pour toi.

Prends bien soin de ta quenotte
Que tu ne garderas pas :
Une souris mendigote,
Dans quelques années de là,
Succombant à sa marotte
Contre un sou, un ducat,
Emportera ta quenotte
Cachée au fond de tes draps.

Mais n'ai crainte ma cocotte,
Cette dent repoussera !
Janvier 2016